Djamel Debbouze enflamme le chapiteau de l’hôtel Hilton d’Alger

مرسلة بواسطة Unknown يوم الأحد، 28 أبريل 2013 0 التعليقات


Quoi de mieux que le rire pour dérider les relations algéro-marocaine, qui traversent actuellement une autre séquence de crispation. Djamal Debbouze, s’y est essayé. Le comédien franco-marocain, invité par une boite privée algérienne a donné deux représentations à Oran jeudi et à Alger vendredi. A El Bahia « c’était chaud, chaud, chaud ! » pavoisait vendredi soir Karim, un jeune comédien, lui aussi franco-algérien, qui s’est produit en prélude à l’entrée en scène de l’époux de la journalists de M6 Mélissa Theuriau. Alger a fait mieux qu’Oran, car Djamel Debbouze a véritablement enflammé la scène, au grand bonheur des quelque 3.000 spectateurs qui se sont agglutinés sous le chapiteau de l’hôtel Hilton d’Alger.
Le prix de 5.000 dinars le ticket n’a pas eu l’effet dissuasif escompté par les organisateurs qui voulaient éviter le grand rush. En effet, explique une des organisatrices, il aurait fallu une salle plus grande pour réponde à toute les demandes ». En tous cas pour ceux qui ont eu le privilège d’assister au spectacle ils en ont eu pour leur argent.
Un one man show avec un Djamel Debbouze pétillant sur scène qui a alterné entre digressions interactives avec la salle et le retour à son texte original « tout sur Djamal Debout ». Le nombreux public a été plus réactif avec les digressions au cours desquels il a eu droit un titillement de sa fibre algérienne. Exemple : « Tout lie l’Algérie et le Maroc : la géographie, l’histoire, la langue , la religion, la culture, la cuisine. Une seule chose les divise : C’est quoi ? », interroge le comédien. Et la salle de répondre en chœur : « La frontière ».
Puis de relancer encore « faut-il alors l’ouvrir ? » « OUIIIIIII » réagit le public. Debbouze, en alternant l’arabe et le français dans son interprétation, évoquera aussi la générosité des algériens, leur courage, mais aussi leur caractère sanguin qui a fait d’eux des natures facilement inflammables.
Mais entre une pique et une autre pour taquiner l’égo des algériens le comédien retourne à son texte pour mettre en scène son propre vécu. « Tout sur Djamal Debbouze », se décline comme une narration autobiographique dans laquelle il raconte son itinéraire d’enfant de banlieue qui finit par épouser une star du PAF français, la journaliste Melissa Theuriau , ex animatrice de l’émission « zone interdite ».
Cette histoire personnelle, renvoie en fait au dialogue entre la culture arabo-musulmane et la culture catholique. Djamal Debbouze présente son union avec la journaliste française comme un exemple de réussite, au moment où en France, la politique d’intégration est battue en brèche.

0 التعليقات:

إرسال تعليق